Pourquoi les parents devraient arrêter de dire aux enfants : ne pleure pas ?

Souvent, la réponse immédiate lorsqu’un enfant pleure est : « arrête de pleurer ». C’est une réponse instinctive. C’est le cas de presque tous les parents. Les parents disent à leurs enfants d’arrêter de pleurer parce qu’ils pensent que l’enfant doit apprendre à maîtriser ses émotions et se concentrer sur ce qui importe vraiment. Les études scientifiques ont prouvé que cette manière d’agir est toxique pour le développement de l’enfant. Il y a des raisons pour lesquelles vous ne devez pas dire à l’enfant : ne pleure pas.

C’est vrai, ce n’est pas facile de supporter les larmoiements de votre enfant, mais il est important pour les parents de garder leur sang-froid pendant que l’enfant pleure. Le pleur est un moyen d’expression pour l’enfant, le fait de lui ordonner d’arrêter pourrait donc avoir de sérieuses répercussions sur son bien-être.

Pourquoi les parents disent-ils aux enfants de ne pas pleurer ?

Généralement, la raison pour laquelle les parents demandent aux enfants de se taire lorsqu’ils pleurent est parce qu’ils considèrent que les raisons pour lesquelles l’enfant pleure sont anodines.

Ainsi, l’enfant devrait arrêter d’importuner les adultes avec ses jérémiades.

Dans d’autres circonstances, les parents disent à l’enfant de se taire parce qu’ils pensent le discipliner.

Les émotions sont importantes

L’humain est fait pour exprimer différents types d’émotions. Et c’est une réaction à différentes situations auxquelles il est confronté.

Quand un enfant pleure, c’est aussi pour une raison. Bonne ou mauvaise, la raison de ses pleurs découle forcément d’un évènement fâcheux qui a déclenché ses pleurs.

Pourquoi l’enfant pleure-t-il ?

Vous devez connaitre la raison pour laquelle l’enfant pleure. L’enfant peut pleurer en réponse à une situation triste. Par exemple, lorsqu’il ne retrouve pas un jouet auquel il est très attaché, il peut fondre en larmes. Sachez aussi que face à une situation d’abandon, l’enfant peut aussi pleurer.

Généralement, plusieurs émotions peuvent s’exprimer par les pleurs et les jérémiades chez l’enfant.

Lisez aussi  Guide de la livraison de courses à domicile

Si vous lui confisquez son jouet, ses pleurs à cet instant sont des pleurs de mécontentement. Dans certains cas, la peur et la frustration peuvent être aussi les raisons pour lesquelles l’enfant pleure.

Voici pourquoi vous ne devez pas demander à votre enfant de ne pas pleurer.

Les émotions sont les émotions

Vous pouvez ne pas sympathiser avec la raison pour laquelle votre enfant pleure. C’est normal parce que son attitude capricieuse vous tape sur les nerfs. Dire à votre enfant d’arrêter de pleurer est injuste. Vous êtes en train de supprimer son émotion. Si vous dites constamment à votre enfant d’arrêter de pleurer, il comprendra que vous êtes en train de lui interdire de ressentir cette émotion.

Cette manière de répondre aux émotions de l’enfant est nocive. Pourquoi ? Parce qu’ainsi faisant, vous être en train de restreindre son développement socio-émotionnel. Vous devez savoir dès aujourd’hui que le développement socio-émotionnel constitue l’expérience de l’enfant, l’expression, la gestion des émotions et la capacité d’établir des relations positives et enrichissantes avec son entourage.

La prochaine fois, lorsque votre enfant pleure, ne l’arrêtez pas parce que vous ne supportez pas ses pleurs. Vous pouvez opter pour une autre approche qui l’encourage à pleurer, mais aussi à exprimer son émotion de façon plus claire.

Vous taisez leurs émotions

Dire à l’enfant d’arrêter de pleurer revient à lui dire d’enterrer son émotion. Les enfants ne sont peut-être pas matures pour comprendre la portée de ce que vous leur dites sur le moment. Lorsque vous lui ordonnez de se taire pendant qu’il pleure, vous l’apprenez à réprimer son émotion. Cela ne devait pas être le cas.

Pour un enfant, la perte d’un jouet, que vous trouvez peut-être insignifiant, est importante pour lui. Vous allez parfois croire qu’il en fait de trop, ce qui n’est pas forcément le cas. Il est important de laisser l’enfant vivre dans son univers et de ressentir les émotions comme son âge.

Lisez aussi  Comment poser des limites à son enfant tout en le respectant ?

Il y a une remarque très troublante lorsqu’il s’agit de la parentalité. Les parents ont souvent tendance à vouloir forcer les enfants à voir les choses comme des grands. C’est presque une discrimination de vouloir forcer l’enfant à voir les choses comme vous les voyez. L’enfant en est incapable. Il est encore innocent et naïf. Il ne sait probablement pas comment les choses fonctionnent dans le monde des adultes ou les problèmes auxquels les adultes sont confrontés.

Les parents devraient apprendre à laisser les enfants vivre dans leurs propres univers. Cela consiste à respecter tout ce qui se passe dans l’esprit de l’enfant. Prochainement, quand vous remarquez que votre enfant pleure, montrez-lui qu’il est normal d’extérioriser ses sentiments.

Pleurer est nécessaire et sain. Dire à l’enfant : « Ne pleure pas » crée un précédent selon lequel le fait de pleurer est mauvais ou que c’est une marque de faiblesse.

Vous créez de la confusion en l’enfant

C’est de la confusion que vous créez en l’enfant lorsque vous lui dites de se taire pendant qu’il pleure. Si l’enfant se met à pleurer, c’est bien parce qu’il a ressenti dans son ventre l’envie de verser des larmes. Désapprouver ses pleurs alors que c’est l’émotion qu’il ressent est déroutant.

Sachez que votre enfant est incapable de gérer ses émotions comme les adultes le font. Il ne sait pas comment traiter l’émotion qui vient de poindre dans son corps. La seule chose qu’il peut faire lorsqu’une émotion apparaît dans son ventre, c’est de l’exprimer sur le champ.

Si vous continuez à invalider les émotions de l’enfant lorsque ça arrive, cette émotion peut s’exprimer d’une autre façon. Et cela peut être très fâcheux. L’émotion réprimée peut se transformer en une vague de rage incontrôlable. La violence peut en provenir dans certains cas.

Lisez aussi  Où acheter de l'huile de cbd pour le sommeil ?

Alors, laisser l’enfant vider son sac d’émotion quand le moment vient. Son émotion doit pouvoir s’échapper quand il le faut. C’est au parent de savoir comment guider l’enfant vers une façon saine d’exprimer les émotions pour qu’il ne soit pas confus.

Que faut-il dire à l’enfant lorsqu’il pleure ?

Au lieu d’invalider l’émotion de votre enfant lorsqu’il pleure, dites-lui plutôt ces phrases :

  • C’est normal d’être triste
  • C’est vraiment dur pour toi
  • Je suis là pour toi
  • Dis-moi ce qui te fait pleurer
  • Je t’écoute
  • Ce qui t’arrive est vraiment décevant
  • Ce n’est pas juste

Comprenez bien que toutes ces phrases ne sont pas pour supprimer l’émotion de l’enfant. Lorsque vous lui dites que c’est normal d’être triste, ou que vous lui demandez de vous dire ce qui est la cause de ses pleurs, vous l’écoutez. Vous l’amenez à tout vous dire sans imposer une réaction contraire à son état d’âme.

Quelquefois, il est judicieux d’être à ses côtés pendant qu’il pleure. Durant ce temps, vous n’avez pas à lui dire quoique ce soit. Votre présence est déjà assez suffisante.

Comment garder votre sang-froid quand votre enfant pleure ?

La meilleure façon de supporter la panique de votre enfant est de rester calme. Quoi qu’il fasse, gardez votre sang-froid et ne le traitez pas de pleurnichard.

Pour réussir à garder votre calme, suivez ces conseils :

  1. Dites-vous qu’il est encore un petit enfant.
  2. Prenez une pause lorsqu’il commence par pleurer. Si vous ne pouvez pas vous retenir de vous enflammer, prenez un temps de repos.
  3. Visualisez la crise de votre enfant comme une tempête qui va passer. Cependant, vous devez rester ferme et ne pas vous laisser emporter par la colère.
  4. Pendant que votre enfant pleure, effectuez un exercice de respiration pour retrouver votre calme.