Comment poser des limites à son enfant tout en le respectant ?

Pour le bien-être de l’enfant, les parents ne devraient pas trop restreindre sa liberté. Ce n’est cependant pas une raison pour ne pas fixer, dès le bas âge, des règles que l’enfant doit respecter.

Tout réside dans la manière de fixer ces règles et dans la méthode de les faire respecter. La réprimande est une solution idéale pour ramener un enfant à l’ordre lorsqu’il enfreint une règle. Y faire cependant recourt en tout temps n’est pas toujours recommandé. En tant que parent, vous devez d’abord être un modèle pour vos enfants et le punir seulement quand cela est nécessaire.

Appliquer la règle des Cinq C

Les enfants ont tendance à ne pas respecter les règles auxquelles ils sont soumis. Dans la plupart des cas, cela ne relève pas de l’indiscipline, mais de la manière dont les règles sont libellées. Il n’existe certes pas de solutions miracles, mais notez que plus votre demande est bien formulée et plus facile sera sa compréhension par l’enfant. Voici les cinq critères à suivre pour l’énonciation de vos règles :

Mettre en place des règles claires 

Une règle claire est courte et simple. Ceci permet à l’enfant de vite l’assimiler et de se la rappeler au moment opportun. À noter que quelques règles suffisent pour les tout petits.

Se montrer constant 

L’application de vos règles ne doit pas varier en fonction de votre humeur. Vous devez de ce fait être constant dans vos exigences, car plus vous le serez et plus vite votre enfant l’intégrera.

Choisir des règles concrètes 

La formulation et l’énonciation des règles doivent se faire de manière à ce que l’enfant n’en fasse pas de mauvaises interprétations. Il est également primordial de faire usage d’un langage positif pour faire passer votre message.

Être cohérent soi-même

Les enfants apprennent par imitation, puisqu’ils voient en leurs parents des modèles. Pour les amener à vite comprendre ce que vous voulez, montrez-leur vos attentes.

Proposez des règles conséquentes

Sans réprimande, lorsque votre enfant enfreint une règle, il n’hésitera pas à reprendre le même scénario. Prévoyez pour cela des conséquences logiques et naturelles pour chaque règle qui sera transgressée.

Lisez aussi  Où trouver le casino de Pornic ?

Proposez-lui des règles positives à la place des interdits

Les jeunes enfants âgées jusqu’à 7 ans ne tiennent pas compte des mots que vous leur prononcez. Bien que les mots ne les affectent pas directement, à force de les répéter, ils finiront par les intégrer dans leur manière de penser. C’est pourquoi, en lieu et place des interdits, il est recommandé de dire à l’enfant ce qu’il doit faire.

Écouter souvent son enfant

Tout enfant a des désirs qu’il manifeste d’une manière propre à lui, surtout quand il n’a pas encore adopté le langage verbal. Dans ce cas, il se sert du langage corporel pour exprimer son désir. L’enfant entrera dans un état de bien-être si vous arrivez à comprendre ce qu’il cherchait à dire, faire ou toucher. Il se sentira détendu, en raison de la reconnaissance de son désir. Vous pouvez facilement lui soumettre vos règles dans ces conditions, afin de rediriger son énergie ailleurs.

Faire parfois recourt à la force conservatrice sans être violent

La protection est prioritaire à la punition dans certains cas. Si votre enfant est sur le point de commettre un acte proscrit, empêchez-le de le faire. Ceci, en le prenant dans vos bras ou en déplaçant l’objet qu’il voulait prendre, si c’est de cela qu’il s’agissait. Face à cette situation, l’enfant se sentira frustré, se mettra en colère et fera même une crise d’impuissance. Soyez prêt à tout accueillir et considérez sa colère, pas comme une révolte, mais comme l’expression de son impuissance.

Savoir dire stop quand il le faut

Quand bien même qu’il faudrait être parfois tolérant, apprendre à dire stop est une attitude à adopter face aux dérapages de l’enfant. Il faut certes accorder de la latitude pour les débuts, mais n’hésitez pas à le réprimander quand il faut. Sinon, à force de le laisser faire, il finira par considérer tout ce qu’il fait de mauvais comme bon. Quitte à les répéter chaque fois que l’occasion se présentera.

Lisez aussi  Top 10 des jeux pour réduire l'anxiété chez votre enfant

Répétez à plusieurs reprises à l’enfant ce qu’il doit faire

La répétition est pédagogique pour tous, à plus forte raison pour un enfant. Il est vrai qu’il est difficile de répéter plusieurs fois, et ce, à la même personne, la même chose. À force de le faire et même de l’expliquer, il finira par intégrer tout ce que vous voulez. La patience sera donc de mise. Prenez aussi la peine de vous adapter à son âge, car l’enfant passe par plusieurs étapes de construction. Au cours de ces phases, il a du mal à vite comprendre les choses.

Opter pour la résolution à l’amiable des conflits

Cette option demande d’écouter l’enfant et elle est plus appropriée aux petits qui utilisent déjà le langage verbal. Prenez le temps de discuter avec votre gosse à propos de ses besoins, et de ses sentiments. Exposez-lui par la suite tout ce que vous ressentez au moment où il commet les actes qui lui sont interdits.

À deux, faites un remue-méninge pour trouver un compromis. Une fois la mesure qui vous convient à vous deux est trouvée, mettez-la en pratique sur une durée donnée. Après cela, retrouvez-vous à nouveau tête-à-tête pour discuter de l’efficacité de la solution auparavant trouvée.

Utiliser un ton doux à la maison

Les mots que vous utilisez à la maison influencent beaucoup le comportement des enfants. Si vous n’avez pas un tempérament calme, au lieu de vous exprimer directement, mettez ce que vous voulez que l’enfant fasse sur un papier. Faites attention à ne pas utiliser un vocabulaire agressif ou un langage péjoratif. Au risque de blesser votre enfant. Vous pouvez même employer des termes qui prendront de tournures humoristes. Pour lui demander de fermer à chaque fois les portes des toilettes par exemple, vous pouvez par exemple dire « les portes des toilettes se veulent toujours fermées. Tendres bisous de papa et maman ».

Lisez aussi  Où acheter de l'huile de cbd pour le sommeil ?

Laisser parfois l’enfant faire l’expérience de la conséquence de ses actes

Dès le bas âge, un enfant fait des expériences pour mieux connaitre ses parents. Il apprend quelles sont les retombées de ses actes et progresse au travers de la compréhension des relations humaines. Ceci grâce aux explications que vous lui apportez. Pour favoriser sa progression, laissez votre enfant faire l’expérience et réparer les conséquences de ses actes. Ce n’est pas synonyme de méchanceté ou de punition. Notez qu’il faudra aussi adapter la réparation à l’âge de l’enfant. Ce qui voudra dire que vous devez l’aider si la réparation est trop lourde pour son âge.

Réaliser que l’enfant ne vous a pas entendu et répéter

L’enfant peut ne pas vous entendre si :

  • Votre voix est peu audible ;
  • La demande va au-delà des capacités de l’enfant et qu’il ne sait pas comment s’y prendre ;
  • il est perdu dans ses pensées ;
  • Il est occupé à faire d’autres activités.

Dans l’un ou l’autre de ces cas, consultez-le et faites-vous comprendre à nouveau.

Devenir un modèle pour son enfant

Devenir le modèle d’un enfant est le chemin le plus facile pour lui faire comprendre vos règles. Au lieu de le punir à chaque fois, faites ensemble avec l’enfant ce qu’il devait accomplir comme tâche. En plus de devenir son modèle, vous lui montrez comment il doit s’y prendre prochainement.

Face à un comportement où votre enfant ne respecte pas une des règles fixées, la punition n’est pas l’ultime solution. Cherchez d’abord à connaitre la cause de son acte, puis agissez en fonction des conséquences. N’oubliez pas que vos enfants apprennent de vous, ce qui vous oblige à agir tel que vous voulez qu’ils le fassent.